SOLOMUN08 Juillet

Nouveau défi pour OX et The Absolut Company Creation. Pensée avant tout pour l’intimité des clubs, l’installation lumineuse de Romain Tardy et de The Absolut Company Creation, faisait le 8 juillet dernier sa grande première en plein air, en ouverture du festival Calvi on the Rocks en Corse. Sur la grande scène d’un des festivals les plus importants de France, OX ne devait pas faire mentir sa réputation et inviter l’un des DJ les plus importants de son époque. 

Nouveau défi pour OX et Absolut Company Creation. Pensée avant tout pour l’intimité des clubs l’installation lumineuse de Romain Tardy et Absolut Company Creation, faisait le 8 juillet dernier sa grande première en plein air, en ouverture du festival Calvi on the Rocks en Corse. Sur la grande scène d’un des festivals les plus importants de France, OX ne devait pas faire mentir sa réputation et inviter l’un des DJ les plus importants de son époque. 

OX s’est mise ce soir au service d’un des Djs et producteur les plus primés du moment, habitué de la tête du classement du site spécialisé Resident Advisor et élu meilleur DJ 2015 dans la catégorie Deep House lors des derniers DJ Awards d’Ibiza, le bosniaque Solomun. 

Vivant à Hambourg, au cœur de la très riche scène allemande, Solomun a développé une technique de mix d’une grande efficacité et subtilité dont il fera la démonstration tout au long de la nuit. Les nombreuses soirées OX qui se sont déroulées depuis que la machine a été dévoilée au Palais de Tokyo avec Agoria ont démontré a quel point l’installation savait développer une infinie variété de visuels et répondre en temps réel, non seulement aux rythmes impulsés par les DJs mais également aux émotions de chaque disque qui est joué, associant couleurs et formes lumineuses à la riche gamme de sentiments que ressent le danseur sur la piste.

En plein air, sur une scène de grande envergure, alors que le vent de Corse et les vagues de la méditerranée donne une douceur particulière à la nuit, OX brille de tous ses feux. Le Djs Booth, dont l’illumination est d’habitude plus discrète ainsi que les barres de led posées a ses cotés, face au mur de lumière de l’installation elle même, prennent ici la forme d’un vaisseaux de lumière en trois dimensions. Décollage immédiat. La musique que joue Solomun se fait plus grandiloquente alors que la nuit s’avance. Il passe de plus en plus de titres vocaux dont les basses sont toujours plus profondes et les beats plus puissants. Un mélange de disco, de deep house et de new wave qui déchaine le crépitements des visuels de Romain Tardy. OX accélère, Solomum semble fou de joie aux commandes de ce qui ressemble maintenant a un engin spatial sorti des Rencontres du Troisième Type. C’est un véritable spectacle en trois dimensions, quatre même si l’on considère les émotions des danseurs. Belle démonstration de communion entre la force de la musique, le talent d’un DJ au meilleur de sa forme et la puissance des visuelles. Pari réussi pour OX, Solomun et Calvi on the Rocks.


Auteur : Thiphaine Lachaise 

ok